Le filtre magnétique pour pâte à papier

L’expert en séparation du métal de Goudsmit, Koen Böggemann, a effectué il y a peu de temps une visite officielle auprès d’une usine de papeterie aux Pays-Bas. Cette entreprise était en effet, à la recherche d’une solution pour optimiser la suppression des fils d’acier qui sont présents dans la pâte à papier. Ces fils en acier viennent se loger dans la pulpe des suites d’une élimination peu performante des fils qui entourent les balles de cellulose. Ce phénomène se produit avant que la cellulose ne se transforme en pâte.  Koen Böggemann a affirmé que : « par le processus automatisé en combinaison avec le contrôle humain, il y a un risque que des fils d’acier atterrissent dans la pâte à papier. Ces fils sont particulièrement dommageables pour l’équipement qui transforme la pâte à papier. Il en résulte des arrêts de production ; l’utilisation d’un aiment peut empêcher cela ».

L’usage de filtres magnétiques

Koen Böggemann aurait déclaré que pour de tels processus, Goudsmit a conçu des grands filtres magnétiques disposant d’une ouverture allant de DN100 à DN400. Ainsi donc, l’ouverture du canal de produit est complètement fermée au moyen de puissantes barres magnétiques et qui ont une haute densité de flux. Cela permet donc de capturer les fils en acier, même si le début est relativement élevé. Par ailleurs, l’insert magnétique est couplé avec un système de guidage solide et des tiges pneumatiques, ce qui facilite les opérations de manœuvres et de contrôle. L’appareil est ergonomique, mais il garantit également que le contrôle se fasse sur une base régulière.

La ligne de papier

Koen Böggemann poursuit dans son intervention que les filtres magnétiques présents dans les lignes de papier ne sont pas standard. En fait, il semblerait que ce problème ait toujours été négligé jusqu’à l’apparition des dommages et des incidents. À Koen Böggemann de déclarer que : « L’investissement pour ces filtres n’est pas négligeable, mais la période d’amortissement est très courte, étant donné que le coût des dommages ou d’un arrêt de production est plusieurs fois supérieur à la valeur d’acquisition du filtre ».

Le dispositif de protection

Un filtre magnétique devrait donc supprimer le fil de fer ou le fil à paqueter du papier avant que la transformation en cellulose ne soit complète. D’importants grands fabricants de papier néerlandais ont déjà décidé d’intégrer le fameux filtre magnétique dans leur processus de production.

Toutes les actualités