Filtre magnétique chauffé pour retirer les particules de fer et du chocolat liquide

Le défi de filtration du chocolat liquide

Les travailleurs du milieu agroalimentaire doivent faire face à toutes sortes de grands défis pour arriver à transformer des produits de l’agriculture en aliments comestibles de qualité. Les fabricants de chocolat ne font pas exception à la règle. L’une des difficultés majeures que ces derniers doivent parvenir à surmonter au cours du procédé de transformation de cette précieuse production agricole est celle de sa filtration à l’état liquide.

Présence de particules de fer

Après une première forme d’épuration, surnommée de procédé, qui survient plus tôt dans la chaîne de production, une seconde, dite de sécurité, est souvent utilisée dans le but de retirer les impuretés diverses qui s’y seraient glissées par accident. Parmi ces débris indésirables dont il faut absolument débarrasser le chocolat liquide, on peut retrouver des particules de fer. Il s’agit de fragments métalliques de différentes natures (résidus de rouille, vis, boulons, etc.) qui pourraient contaminer l’aliment à la fin du processus de sa fabrication.

Un filtre magnétique chauffé

Le chocolat ayant la caractéristique de durcir au contact du froid, ses fabricants doivent recourir à des moyens ingénieux pour retirer – avant qu’il ne se solidifie – les petits morceaux de métal qui sont tombés dedans durant sa transformation. C’est là que l’utilisation d’un filtre magnétique chauffé peut s’avérer une excellente solution. Muni d’une double paroi, dont une extérieure servant à accueillir de l’eau chaude afin de garder le chocolat sous forme liquide, le système est en mesure de capturer, grâce à l’action de ses barreaux aimantés, les particules de fer qui sont présentes dans le produit.

Une version adaptée

Une nouvelle version du filtre magnétique à double paroi inclut un crible pouvant retenir certains éléments polluants tels que du papier, de minuscules morceaux de plastiques et des pierres de petites tailles. En plus d’offrir un second niveau de filtration au système, cette adaptation donne aussi la possibilité de diminuer le total des opérations et de réduire les risques de refroidissement. En d’autres termes, elle permet de gagner du temps et de l’argent.

Toutes les actualités